1981 : ABBA : The Visitors

Publié le par the super trouper

Enfin le voila froid comme de la glace hivernal, le nouvel album d'ABBA. ABBA ne le savent pas encore mais ce sera leur dernier. D'aspect (pochette) il est déja bien différents des autres albums, finit les couleurs vivse, les ABBA souriants. Les problèmes au sein du groupe se sont vite retranscrit dans leur musique. The Visitors et un album gloc, triste, expérimental rien de ce qu'ils fesaient avant. Ce qu'on appelait Magie ABBA à complétement disparu. Déjà, Frida travail sur son premier album solo international, Agnetha a l'intention de jouer dans un film suédois et vient de sortir un album suèdois avec sa fille Lynda, Björn et Benny sont captivés par l'idée d'une comédie musicale, ce qui a ralentit et démotivé le travail d'ABBA. Il a pratiquement fallu une année pour finir cette album de 9 chansons, un albums aux sonotités différentes, avec des sons plus éléctro, plus dans le courant new wave. Fini les strasses les paillettes et les refrains joviales, ABBA ont muri et nous offrent ici un album venant du coeur, un album autobiographique, s'inspirant de l'état actuel des choses mélangés avec des prises de positions sur l'histoire actuelle du monde. La pochette de l'album résulte d'un séance photo dans la galerie du peintre Julius Kronbergs à Stockholm, l'univers de l'album est réprésenté par le tableau Eros, univers musée gloc. La sance photo s'est déroulée dans le froid glaciale, les 4 membres ne se ragardent pas en face, ils ne s'adressent même pas la parole durant les clichés et en plus de cela arrive en retards. Les nerfs se font sentir. Les chansons de l'album sont à la auteur de la pochette. Le bal est ouvert par The Visitors, chansons electro pop gloc, parlant de paranoïa. En réalité ici ABBA ne parlent pas des visiteurs de l'espace comme beaucoup le croivent. En faite The Visitors est une référence à l'anticommiste des années 1950 où on parlait à l'epoque d'Alien et d'envahisseur car bien avant le mythe de Roswell, on disait Alien et envahisseur au communisme qui gagnait du terrain dans les blocs de l'Est. Alien était le terme utilisé pour les communistes soviétiques. De là on peut comprendre la chanson d'ABBA qui est en faite une critique du communisme et surtout de la guerre fraiche, cette petite guerre froide entre l'Est communiste et l'Ouest capitaliste. C'est une des chansons les plus contestataire du groupe. Pourquoi anticommuniste? il y a quelques mois ABBA sont invités à une émission américaine pour la libération de la Pologne sous l'emprise soviétique. Réaction sangalante du côtés URSS puisque ABBA The Movie est rétiré des salles, les disques du groupe sont détruits et jusqu'en 1991 ABBA seront interdit en URSS (leur musique). Alors qu'il n'y avait vraiment rien de méchant dans leurs propos. The Visitors est une réponse au communiste qui veulent tout contrôler, ironie du sort le titre sera réalisé en single au Etat-Uni en 1982 et en Pologne où il atteidra la 6ème place... Puis l'album est lancé... Head Over Heels, est un tango humoristique sur le personnage de Frida et chanté par sa meilleur amie Agnetha, malgrés les discordes dans le groupe il y reste une amitié hypocrite... When All Is Said And Done, un des titres les plus poignant mettant en scène la voix forte de Frida et toute sa rage, le titre s'inspire en effet comme The Winner Takes It All l'année précédante, du divorce de Frida et Benny. Soldiers, est une chanson antimilitariste, c'est un des meilleurs titre de l'album. I Let The Music Speak est la comédie musicale de l'album, inspiré de l'opéra est orchestré par la voix travaillé de Frida, cette chanson donne des frissions et la encore c'est une création unique et prouvant le génie d'ABBA. One Of Us sera le premier extrai de l'album et un tube par la même occation, inspiré des sons ragge malangés à des sons latinos et electros, coktail unique que seul ABBA pouvaient se permettre de faire, ABBA mélangaient tous les styles et tous les sons pour que leur musiqe soit originale. Au dela de la complexité musicale, One Of Us parle du mal être actuel du groupe et de la distance que chaque membre prend. Two For The Price Of One, OVNI habituel de l'album chanté par Björn et Benny, chanson humoristique dont la signifiacation à fait scandale, elle parle d'un homme dont la vie monotone le pouce à chercher du réconfort et tombe sur une annonce qui dit 2 pour le prix d'une seule... Slipping Though My Fingers, plus profonde, cette chanson parle du faite que Björn avec tout ce succée n'a pas vu sa fille grandir car désormais elle va à l'école... De plus l'interprétation d'Agnetha fait resortir des larmes... Un tube potentiel mais pas réalisé en single, dommage, sauf au Japon mit en édition limitée Coca Cola. Pour finir cette album, la chanson reine du gloc Like An Angel Passing Though My Room, chanson triste, inspirée du mouvement gotique, oui oui, c'est une chanson gotique, ABBA ont fait du gotique une fois dans leur vie, ABBA sont des touche à tout. Cette chanson clôture bien l'album qui est le plus différents mais surtout le meilleur. Niveau artistique c'est l'album le plus riche le mieux construit, il montre que ABBA ont muri et ont pris de l'assurance. Niveau succée c'est comme d'habitude: #1 au Royaume-Uni et d'en d'autre pays d'Europe, par contre en Australie le succée d'ABBA devenant moins important l'album n'entre pas dans le top 20. En France c'est encore un top 20 et en Belgique un autre #1 d'ailleur c'est les deux premiers pays au monde qui ont le privilège de l'avoir dans les bacs. C'est l'alum du groupe le plus intéressant, soit les fans l'adorent soit les fans le detestent, mais il n'y a pas de juste milieu.

Chart : France #12. Belgique #1.

Chanson: Face A

01. The Visitors

02. Head Over Heels

03. When All Is Said And Done

04. Soldiers

Face B

01. I Let The Music Speak

02. One Of Us

03. Two For The Price Of One

04. Slipping Though My Fingers

05. Like An Angel Passing Though My Room

CASSETTE :

Publié dans Albums

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article