1978 : Vive ABBA (ABBA The Movie), sortie en salle

Publié le par the super trouper

 

abba-the-movie--france-.JPG

Le 19 avril 1978 arrive enfin en France dans les salles noire Vive ABBA, la version française de ABBA The Movie. C'est un film qui a pour but de montrer ABBA durant leur concert en Australie et de l'hystérie qu'ils ont entrainé dans le pays, tout ça derrière une trame narrative signé Lasse Halström et Robert Caswell.

Lasse Halström est un réalisateur suédois aui a l'époque était préstigieux pour ses quelques téléfilms suédois mais surtout pour les clips d'ABBA. Lasse Halström réalisera tout les clip du groupe de 1974 à 1981. Il les compliquera au fur et à mesure du temps. Les vidéos clips sont arrivés en 1974 et les 2 premiers a les avoir utilisés sont ABBA et Queen. Concernant ABBA The Movie, Lasse a réflechi sur le scénario en vitesse dans l'avion, l'idée du film vaint seulment plus tard au début c'est un documentaire TV. ABBA ne savent rien du film ils savent juste qu'un film est tourné autour des concerts mais rien des acteurs ect... tout ça pour que les réactions soient réelle et qu'il n'y est rien d'artificielle. Robert Huges (l'acteur) fut violament rejété plusieurs fois par les gardes du corps.

L'histoire : un jeune disjockey d'une radio australienne spécialisé dans la musiqe country doit avoir une interview du groupe avant leur départ, afin qu'une émission leur soit consacré le jour de leur départ. Le journaliste se retrouvent tiraillé dans toute l'Australie pour suivre à la trace le groupe le plus adulé de l'époque. Il se retrouve surtout dans l'univers ABBA, concert, fan, conférence de presse, albums, magazines, objets dérivés... Pendant 96 minutes ont se retrouve dans l'univers magique d'ABBA, cette univers fantaisite dont certain adère et d'autre critique.

Le film n'est qu'un pretexte pour monter ABBA interprétant leurs plus gros succés en live : Dancing Queen, Waterloo, Mamma Mia... c'est aussi un pretexte pour présenter leur dernier album et le promouvoire : Eagle, Thank You For The Music, The Name Of The Game.... Les fans du monde entier ont pu assisté au concert d'ABBA notamment en France où ils n'étaient pas passés.

Le film comporte aussi une particularité. C'est le premier film dans l'histoire du cinéma à utiliser le Flutter Box, cet effet qui multiplie l'axe d'un plan. Cet effet a tout spécialement été cré pour le film Superman (quand il vole) mais Lasse Halström a été autorisé à l'utilisé dans ABBA The Movie et comme ABBA The Movie sort avant en salle il devient le premier à utiliser cet effet.

En France : malheureusement faute de promotion le film a peut marché, il fut exploité dans les plus grandes salles parissiennes et dans les plus grandes villes de province comme Lille, Marseille, et Lyon, il est projeter tanto en Vo où en version française. Mais ABBA ont préféré privilégié la promotion au Royaume Uni, Australie et Suède, hors mi l'Europe le film sort au Japon et en Amrérique Du Nord. Le film sort même en Amréique Du Sud en 1979 et en URSS en 1981. Globalement le film fut un succée et c'est retrouvé #7 des films de l'année au niveau international devant Stars Wars et La Fièvre Du Samedi Soir. Même si le film est tombé dans l'oublie dans les année 1980 et 1990, sa sortie en DVD en 2005 à inversé la tendance.

Chansons entendus dans le film :

Nashville Train : Please Change My Mind

Hole In Your Soul (intro)

Tiger (live)

SOS (live)

Money Money Money (live)

He Is Your Brother (live)

Intermezzo N°1 (live)

Waterloo (live)

Mamma Mia (live)

Johan Pa Snippen (folklor suèdois en coulisse)

Polkan Gar (folklor suédois en coulisse)

Rock Me (live)

I've Been Waiting For You (live)

Stoned (pas par ABBA)

The Name Of The Game

Ring Ring (interprété par des petites danseuses)

Why Did It Have To Be Me (live)

When I Kissed The Teacher (live)

Get On The Carousel (live)

I'm A Marionette (live)

Fernando (live)

Dancing Queen (live)

So Long (live)

Eagle

Thank You For The Music

Casting :

Annifrid Lyngstad

Benny Anderson

Agnetha Fältskog

Björn Ulvaeus

Stig Andresson

Robert Huges

Tom Oliver

Critiques :

Télérama : "Le scénario maigrichon n'est qu'un pretexte pour glorifier le groupe ABBA, meilleur vendeur de disque depuis es Beatles, à ce qu'il paraît. C'est gentil et tape-à-l'oeil, à l'imagedes tubes interprétés par ces quatre suédois plien de santé. Les fans appréciront."

L'Express : "Même si l'on connaît rien à la musique, il faut y aller. Non pas pour le scénario baclé mais pour tout le reste : la musique gaï, jolie, vive, et leur reportage souvent passionnant sur la vie d'un groupe en tournée. Et puis, bien sûr, pour Agnetha et Anni-Frid."

Music média : "Depuis Waterloo chaque 45t se vend à 300 000 exemplaires en France. La fantastique réussite commerciale et financière du groupe est du à la fois à leur inexpliquable succés et à une technique de marketing rigoureuse et continue"

 

VIDEO THE NAME OF THE GAME

VIDEO EAGLE

Publié dans Films

Commenter cet article

krybaby 12/11/2006 13:23

joli blog!!! viens sur notre forum!!!
http://krybaby.superforum.fr si tu veux nous le présenter!! a+++